Missionnaires Oblats de Marie Immaculée - Province de France

Yvon L'Hénoret (1932-2018)

Yvon L'Hénoret nous regarde en souriant


Yves L'Hénoret est né le 9 Novembre 1932 à Tréffiagat dans le Finistère. Il a suivi sa scolarité à l'Institution St Vincent à Pont-Croix de 1945 à 1948, puis à l'Institution Notre-Dame à Pontmain (juniorat omi) de 1948 à 1952. Entré au noviciat de La Brosse-Montceaux, il prononce ses premiers voeux le 8 septembre 1953 avant de suivre son parcours de formation au scolaticat de Solignac, près de Limoges, de 1953 à 1959 7-9-1952 à 8-9-1953. Il prononça son oblation perpétyuelle le 29 septembre 1956 et fut ordonné prêtre le 12 octobre 1958.

Il reçoit son obédience pour le Laos en juin 1959 et arrive dans ce pays au mois de novembre suivant. Il y retrouve son cousin, Vincent, martyrisé le 11 mai 1961 et béatifié l'an dernier avec 16 de ses compagnons.

Yvon L'Hénoret à son arrivée au Laos

Yvon à son arrivée au Laos

Dès son arrivée, Yvon se consacre alors à l'étude de la langue et de la culture Lao, à Tha Ngon, village proche de la capitale Vientiane. Il fera même un stage en Thaïlande pour se perfectionner dans la langue lao, proche du Thaï.

En juin 1975, les Pathet Lao prennent le pouvoir. La plupart des Occidentaux sont expulsés. Yvon reste comme volontaire mais en décembre 1975, il doit à son tour quitter le Laos, tout comme le Vicaire Apostolique, Mgr Etienne LOOSDREGT. Il reçoit alors son obédience pour la Province du Nord en France.

Il se met immédiatement au service des réfugiés Lao arrivés en grand nombre en France. Il est d’abord nommé à Solignac en vue d’accompagner les Lao de la région de Limoges. De fin 1977 à fin 1980, il sera le supérieur du groupe oblat.

En 1981 le Service National de la Pastorale des Migrants, sous l’autorité de l’Episcopat Français, le nomme Aumônier catholique des Laotiens en France. Il assumera cette responsabilité jusqu’en 2014 (soit 33 ans). A cette date c’est un laïc Lao, Mr Antoine INTHIPHRAB, qui est nommé par le Service pour remplacer Yvon.

Durant ces 33 années le P. Yvon a été nommé en différentes communautés oblates : Fontenay-sous- Bois (25 rue Cdt J.Duhail) 1981-1993 ; St Pryvé-St Mennin (Orléans) de 1993 à 1997 ; Fontenay-sous-Bois (49 Rue Dalayrac) de 1997 à 2003 ; Fontenay-sous-Bois (25 rue Cdt J.Duhail) de 2003 à 2009 comme supérieur ; Mons-en-Barœul de 2009 à 2012 ; N-D de Lumières de 2012 à 2015, et enfin Pontmain où il est arrivé en 2015.

Yvon et quelques jeunes Laotiens à l'aumônerie

Cette liste sèche révèle une disponibilité totale aux besoins, tant des communautés chrétiennes Lao que des communautés oblates. On imagine facilement le nombre de déplacements, en voiture, en train, pour rencontrer les groupes ou les individus. La connaissance parfaite de la langue Lao et de la culture du pays ont permis au P. Yvon d’aider ces réfugiés asiatiques à s’adapter à la vie en France, sans pour autant oublier les traditions Lao. En tant que Breton profondément attaché à ses racines celtiques, je pense qu’Yvon y a puisé la conviction de la nécessité de garder les racines pour garder la foi et l’équilibre psychologique. Il s’est complètement investi dans ce ministère, prolongeant ainsi la première mission reçue après sa prêtrise.

A plusieurs reprises Yvon est retourné au Laos, sur la demande de Mgr Jean khamse, Vicaire Apostolique de Vientiane. Voyages utiles pour garder les liens entre le Laos, vivant sous régime communiste, et les laotiens émigrés en France.

Yvon L'Hénoret nous regarde en souriant

Avec l’introduction de recherches en vue de la Béatification de 17 martyrs Laotiens, le P. Yvon a utilisé ses connaissances afin d’aider le P. Roland Jacques, le postulateur de la cause, dans son travail historique. Ce fut une très grande satisfaction et une profonde émotion pour Yvon d’avoir pu se rendre à Vientiane en décembre 2016 pour la Cérémonie de Béatification.

Tous ces déplacements, ces soucis, ces inquiétudes ont rongé la santé du P. Yvon. Témoins les dates dans son dossier médical : 2008, incident pneumopathie, 2009 légionellose, 2011 de nouveau pneumopathie, 2017 identification de la maladie de Waldenström. Il était en traitement de chimiothérapie à l’hôpital de Rennes où il devait se rendre dans les jours prochains et c’est une bronchite qui finalement a entraîné son décès ce matin 11 janvier 2018.

Cher Père Yvon L’HENORET, vaillant missionnaire, va rejoindre ton Bienheureux cousin Vincent et maintenant veille sur nous.

Ses funérailles auront lieu à Pontmain lundi 15 janvier à 14h30.

Patrice Morel

Contact Hébergeur : Arsys © Missionnaires oblats de Marie Immaculée - Province de France - 2013