Missionnaires Oblats de Marie Immaculée - Province de France

Jean Wauthier (1926-1967)

  1. Le dernier acte

Dans la nuit du 16 au 17 décembre 1967, Jean Wauthier fut tué, presque à bout portant. Il était venu passer deux soirées dans le tout petit village de Ban Na, catéchumène depuis trois ans environ, dans une région proche de la Plaine des Jarres. À 800 m de là se trouve un petit poste militaire sur une hauteur. Ceux qui en voulaient à sa vie simulèrent une attaque de la guérilla.

Jean Wauthier assis en haut de la montagne, s'apprêtant à partir en brousse, à pied

Immédiatement il est debout, sac au dos - car dans cette région en guerre permanente, il fallait être toujours prêt à bondir dans la forêt. Il prend en charge les deux enfants qui logeaient avec lui et deux ou trois catéchumènes, et descend avec eux vers un ruisseau coulant à 200 ou 300 mètres en contrebas du village. Il les met à l´abri dans un repli du terrain en les rassurant : « Ne bougez pas, n´ayez pas peur, priez », leur dit-il.

Il s´éloigne pour évaluer la situation et fait quelques pas en récitant le chapelet. Les enfants entendent : « Tue le Père ». Un coup de feu retentit. Touché à la base du cou, Jean Wauthier supplie ses agresseurs, embusqués derrière une petite haie :

« Pourquoi tirez-vous sur moi ? Arrêtez ! J´ai très mal. » - « Cesse de parler ! », lui est-il répondu. Et le tir reprend. Atteint de trois balles en pleine poitrine, il s´effondre. Les enfants s´enfuient, épouvantés. Le Père Jean Wauthier vient de donner sa vie pour que l´Évangile puisse devenir fécond au Laos. Le corps de Jean fut transporté à Vientiane. Il repose en terre laotienne, dans le cimetière catholique de la ville.

Contact Hébergeur : Arsys © Missionnaires oblats de Marie Immaculée - Province de France - 2013