Missionnaires Oblats de Marie Immaculée - Province de France

Les Boko Haram ont créé le "Califat".

Mgr Philippe Stevens, l'auteur de l'article

Mgr Philip Stevens, l'ancien évêque de Maroua-Mokolo, a écrit une lettre à des amis concernant la situation au Nord-Cameroun. En voici les principaux extraits :


Le 11 décembre 2014

carte du Nigéria et du Nord-Cameroun indiquant la zone contrôlé par Boko Haram

"La situation actuelle n'est pas bonne. Ce qui se passe au nord-est Nigéria est abominable, c'est exactement la même situation que celle qui existe en Irak-Syrie avec "l'Etat islamique".  Au Nigéria les Boko Haram ont aussi créé le "Califat", et ils contrôlent toute une partie du territoire, sur trois Etats du Nigéria, à nos frontières. Leur territoire se vide d'ailleurs de ses habitants, terrorisés, et beaucoup se réfugient chez nous. Au camp HCR de Gawar (près de Mokolo), ils sont près de 18.000 actuellement, en majorité des musulmans (qui sont la première cible des BH, considérés par eux comme de mauvais croyants...), mais aussi beaucoup de chrétiens.  Les BH contrôlent toute notre frontière au niveau de l'Extrême-nord, leur sinistre drapeau noir flotte sur Banki, sur Mubi...  Ils ont récemment pris en effet la ville de Mubi, proche de Bourha, détruisant mosquées et églises, et les gens se sont réfugiés en masse à Bourha-Guili.  Les prêtres de Bourha ont hébergé pendant tout un temps les prêtres et les soeurs de Mubi réfugiés chez eux.

Camp de réfugiés au Nord-Cameroun

La grande question que tout le monde se pose est : que fait donc l'armée nigériane ?  Elle est, paraît-il, la deuxième armée la plus puissante d'Afrique (après l'Afrique du Sud), et ils ne font que fuir devant les BH (les réfugiés de Mubi exprimaient toute leur colère contre leur propre armée qui les avait laissés tomber !).  C'est invraisemblable car, en réalité, les BH ne sont pas si puissants que ça, rien à voir avec la puissance de "l'Etat Islamique" en Syrie-Irak, et on pourrait facilement en venir à bout si on voulait !

Mais nos villages et paroisses de la frontière, au Cameroun, sont également inquiétés. Amchidé s'est complètement vidé de ses habitants, et notre évêque a dernièrement dit à l'administrateur, Pierre Haman, de retourner chez lui à Mémé. Luc Berké, administrateur de Ldubam-Tourou, a été tué par les BH lors d'une attaque à Ldubam et Tourou.

L'actuel évêque de Maroua, Mgr Bruno Ateba
Mgr Bruno Ateba,
évêque de Maroua-Mokolo

Plusieurs lieux ont été attaqués, de manière plus ou moins importante selon les cas : Fotokol, Waza, Amchidé, Kolofata, Talkomari, Gudjimdélé (un petit groupe d'une dizaine de bandits, ils ont tué une personne au marché, mais la population s'est défendue, ils se sont enfuis mais les gens ont tué l'un des leurs), Gané (près de Blablim et de Aysahardé, où ils ont attaqué pour voler les boeufs), Assigassya, Zhelevet...  Mais chez nous au Cameroun au moins l'armée et le BIR font bien leur travail, et dernièrement ils ont pris d'assaut un village, au Cameroun, sur la paroisse de Makulahe, qui était un repaire de complices de BH, ils y ont trouvé beaucoup d'armes, de motos volées, etc... et ont fait beaucoup de prisonniers.

Voilà la situation, tu vois, ce n'est pas très gai ! Mais ici la vie continue. A Maroua en particulier, à part les vols d'avion en basse altitude, on n'a pas l'impression d'être en guerre, et la vie continue comme d'habitude.

Il n'y a presque plus d'expatriés "blancs"...et ceux qui sont là habitent presque tous à Maroua. Seuls Christian Aurenche et Grégoire Cador optent pour rester à Tokombéré, où ils sont d'ailleurs bien protégés. Germain Mazo habite Maroua mais passe les week-end à Ouzal, de même Frans Byl pour Zamay, Gilbert Allard pour le village de l'Amitié.  Giuseppe Parietti est là, ainsi que Juan Antonio, et aussi les Soeurs de la Divine Volonté (Grazia, Regina,...mais qui font de longs séjours à Yaoundé).  Mais en fait maintenant l'insécurité touche tout le monde, que tu sois camerounais, congolais ou espagnol ou belge, on est tous dans le même panier. Chacun de nous fait librement le choix que l'Esprit d'amour lui inspire."

Philip Stevens, ancien évêque de Maroua

Contact Hébergeur : OVH © Missionnaires oblats de Marie Immaculée - Province de France - 2013