Missionnaires Oblats de Marie Immaculée - Province de France

Les missionnaires Oblats de Marie Immaculée

Mario Borzaga (1932-1960)

photo de Mario Borzaga

Mario Borzaga est né à Trente le 27 août 1932. À 11 ans, il entre au Petit Séminaire diocésain, puis poursuit ses études au Grand Séminaire jusqu´à la 1e année de théologie. A 20 ans, il entre dans la Congrégation des Missionnaires Oblats de Marie Immaculée. Le 21 novembre 1953, il fait ses premiers voeux à Ripalimosani (Campobasso), et reprend ses études de théologie au scolasticat oblat de San Giorgio Canavese (Turin). Durant quatre ans il se prépare, dans l´étude et la prière, pour la mission ad gentes, dont il rêve depuis longtemps. Le 21 novembre 1956 il fait son oblation perpétuelle. Quelques semaines plus tard il écrit : « Je m´approche de la prêtrise comme une mère qui attend de mettre au monde... Je veux former en moi une foi et un amour profonds, solides comme le granit ; sans cela je ne pourrais pas être martyr... »

Le 24 février 1957, Mario est ordonné prêtre ; sa messe de prémices est célébrée le dimanche 28 avril à la cathédrale de Trente, sa paroisse. Le 2 juillet, il reçoit son obédience pour le Laos. Le 31 octobre, il s´embarque à Naples avec le premier groupe de Missionnaires Oblats italiens destinés au Laos. À 25 ans, il est le plus jeune de l´expédition.

Après un mois de voyage, le voici à Paksane, où il débute son année d´apprentissage : étude de la langue, des coutumes laotiennes, etc. En stage à Keng Sadok, il s´efforce d´entrer le plus vite possible en contact avec des personnes à qui il peut annoncer la Bonne Nouvelle. Son « Journal d´un homme heureux » (publié en 1985-86 puis en 2005) et son abondante correspondance décrivent le voyage intérieur à la découverte d´une mission difficile, rendue encore plus ardue à cause de la guérilla.

En décembre 1958 le Père Mario Borzaga est envoyé dans le village de Kiucatiam (Louang Prabang). Au service de la communauté chrétienne hmong, il s´efforce de former des caté­chistes, de visiter les familles, et de soigner les malades qui affluent chaque jour à sa porte. Le dimanche 24 avril 1960 après la messe, des Hmong de Pha Xoua viennent à lui. Ils renouvel­lent la demande de visiter leur village, qui est à trois jours de marche par-delà la forêt et les pentes escarpées de la montagne.

Mario se prépare alors en hâte pour une tournée mission­naire de quinze jours, avant le début de la saison des pluies. Le 25 avril il se met en marche, accompagné de son jeune catéchiste Paul Thoj Xyooj. Ce sera un voyage sans retour. Les recherches entreprises après la disparition des deux voyageurs ne donneront aucun résultat. Les témoignages recueillis depuis le début, mais surtout au cours des dernières années, confirment toutefois ce qui était depuis le début la certitude des Hmong : les deux apôtres ont été pris et éliminés par des éléments de la guérilla. À 27 ans, le Père Mario Borzaga avait rendez-vous avec son Créateur. N´avait-il pas écrit dans son journal : « Moi aussi, j´ai été choisi pour le martyre » ?

Contact Hébergeur : Arsys © Missionnaires oblats de Marie Immaculée - Province de France - 2013